Chapitre 1

Mis à jour : 23 juil. 2020

Pourquoi partir en voyage ?

Besoin de changer d’air, voir autre chose, découvrir ?

Les réponses affluent en général argumentées par un discours très clair.



Pour rompre avec les habitudes, pour élargir sa façon de penser, pour voir du pays, pour se changer les idées, pour oublier la routine, entend-t-on souvent entre autres raisons louables et justes.

On décide de cela avec sa famille ou avec des amis autour d’un verre, on feuillette un catalogue de voyage qui ressemble à celui d’Ikea sur l’ordinateur et on dit « tiens cette année j’irai bien ... en Grèce.

Le billet est pris, une location réservée sur Internet, à peine le temps de se faire une idée de l’endroit où l’on se rend.

De super vacances en perspective !

Des vacances idéalisées à la mode marketing, qui déjà dans l’imaginaire ne laisse pas beaucoup de place à l’inattendu.

C’est que faute de repères, on va chercher des exemples de vacances réussies et les calquer sur celles à venir.

Ainsi, une fois sur place, c’est, dans la majeure partie des cas, l’inverse de ce que l’on imaginait qui se produit, et l’envie de découverte est belle et bien passée. Engloutie dans le stress du départ, de la fatigue, de la gestion des vacances comme un travail de plus, une tâche à accomplir.

C’est pour cela qu’à peine arrivé, on regarde de tous côtés, déjà on râle parce que cela demande un petit effort d’adaptation, que tout ne roule pas sur des roulettes, qu’on arrive fatigués et que le trajet d’avion de 3 heures n’aura pu effacer l’épuisement du quotidien.

Déjà on se dit intérieurement : "mais qu’est-ce que je fais là !"

Alors pour supporter la nouvelle fatigue qui consisterait à chercher à comprendre ce nouveau monde qui s’offre à nous, on se claquemure dans ses certitudes, on recherche le confort des habitudes, mieux on se protège de tout ce qui pourrait nous déranger et donc nous solliciter.

On voit, plutôt on jette un œil stressé sur un monde jusque-là inconnu et on repart.

On s’est fait une idée, croit-on …

Ça y est c’est fait.

On a fait Athènes, Madrid, Marrakech.

C’est une destination sur une liste de destinations: cochées, achevées, vues ou plutôt aperçues mais tant pis.

À qui le tour, l’année prochaine ?

L’anti-guide à découvrir au fil du temps proposera une approche radicalement différente de la découverte de la Grèce, en commençant par Athènes.

Suivez-nous.

131 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout